Associations

Associations de quartier

Association des intérêts de Vessy (AIV)

logo aivNous sommes une association de quartier regroupant les habitants entre l’école communale de Pinchat jusqu’au chemin des Bûcherons, y compris l’école communale du Bois-Gourmand.

Le développement des quartiers résidentiels de Place-Verte, Vessy et Grand-Donzel est dû à l'esprit d'initiative, au dévouement et à l'engagement civique de quelques familles profondément attachées à leur région. En 1929, date de la création de l’association, elle se dénommait «La Grenouille», nom rappelant celui des sympathiques batraciens qui foisonnaient dans les marais voisins ! Société d'épargne, ses "pères" en firent rapidement un groupement de défense des intérêts du quartier sous la dénomination de société de développement de la Place-Verte-Pinchat-Vessy.

Les fêtes organisées par "La Grenouille" au mois de juin remportaient un vif succès. L'agréable parc ombragé entourant l'auberge de Vessy permettait d'organiser de nombreuses distractions, allant du tir à la carabine aux jeux pour enfants les plus variés.
L'Association qui, dès 1965 prit le nom d' "Association des Intérêts de Place-Verte-Vessy", joua un rôle déterminant dans la modernisation et l'équipement de la région. Songeons que les chemins de l'Etang (l'actuelle route Antoine-Martin) et de Place-Verte étaient encore éclairés au gaz en 1930.

Avec l'Association de Pinchat (AIP), elle va multiplier les démarches pour l'acquisition de la propriété de Choudens en vue d'y créer l'école de Pinchat. Mais le coup d'éclat des "irréductibles" de « La Grenouille » demeure leur action spectaculaire pour que les 45 électeurs de Place-Verte puissent voter au local de l'Ecole de Pinchat et non pas à Veyrier. Ils sont venus le demander en chars à bancs jusqu'au village en boycottant une votation…peu importante… et leur vœu fut exaucé par les autorités municipales en 1948.

Dès les années soixante, les présidents successifs de l'association, avec l'appui de leur comité, améliorent la sécurité des habitants par des limitations de vitesse de la circulation, créent une desserte convenable des transports publics et obtiennent la construction d'un bâtiment postal adapté aux besoins avec un numéro 1234 réservé exclusivement au quartier.

Un journal, "Le Furet", relate fidèlement depuis 25 ans les évènements qui jalonnent la vie du plateau.

Enfin, dès l'achat du site de Grand-Donzel par la commune en 1968 et les projets d'implantation prévus lors du concours d'architecture, l'association s'est employée, en accord avec les autorités municipales et le voisinage, à préserver la beauté et l'harmonie de cet espace de verdure. L'auberge communale et les installations sportives, sises au centre géographique de notre territoire, créent un lieu de rencontres et un facteur de cohésion interquartiers. Relevons encore que l'association s'est préoccupée d'embellir l'environnement de ce merveilleux emplacement par l'installation d'une fontaine en 1979 lors de son 50ème anniversaire et par l'aménagement de jeux pour les enfants, très fréquentés.

L’année 2009 a été très particulière pour l’association. Nous avons eu la grande joie de fêter, au printemps, nos 80 ans ! De plus, lors de la dernière Assemblée Générale, les membres ont accepté le changement de nom de l’association. L’Association des Intérêts de Vessy Place-Verte (AIVPV) s’appelle désormais l’Association des Intérêts de Vessy (AIV), dans le but de simplifier et de mieux comprendre ce que nous défendons.

Le comité AIV 2010 est composé de : Alexandre Floru (Président), Karima Kassam, Daniel Froelicher, Roland Rüttimann, Félicia Floru, Viviane Hauf, Irène Henrichsen, Monique Oberson et Vladenka Valdez.

Nous sommes tous des bénévoles, et vous invitons à aller sur notre site internet, inchangé, www.aivpv.ch.

Vous habitez le Plateau de Vessy, et vous désirez vous y intégrer ? Vous participez à une association de quartier ? Vous souhaitez nous rejoindre au sein du comité, être membre ou nous aider ponctuellement lors d’une de nos manifestations ... ? Alors,… n’hésitez-pas à nous contacter par mail à contact@aivpv.ch ou écrivez-nous à l’Association des Intérêts de Vessy (AIV), Case Postale 23, 1234 Vessy.

 

Association des intérêts de Pinchat (AIP)

L’AIP a vu le jour en 1912 à l’initiative de quelques habitants des Hauts de Carouge. Sa première dénomination fut l’Association de l’Est de Carouge-Pinchat-Vessy, puis Association de Pinchat-Vessy avant de trouver son appellation définitive en 1968 afin d’éviter une confusion avec la Société de Développement Place Verte-Vessy.

1912, c’est également la mise en place des premières réserves de terrains pour le chemin de fer entre La Praille et les Eaux-Vives, le CEVA actuel. En consultant les archives, il était alors question de savoir si le train allait traverser le chemin de Pinchat en pont ou en passage à niveau !

Le but initial de la création de l’association fut surtout la création d’équipements indigènes tels l’éclairage public, la construction d’égouts et de canalisations, l’élargissement et le revêtement des chemins, etc.

A l’époque, les habitants de Pinchat se résumaient à une cinquantaine d’habitations et 70 enfants. Vu leur éloignement géographique, les habitants se sentaient un peu les parents pauvres, les oubliés des autorités communales de Veyrier et Carouge d’où le besoin de créer une association car il est bien connu que l’union fait la force.

Les années 1919/1920 furent consacrées en discussions nombreuses avec la commune de Veyrier pour l’implantation d’une école enfantine et primaire car les cours se donnaient alors dans les petites salles de l’atelier Potter, locaux forts peu adaptés à l’enseignement. Parmi plusieurs solutions de terrains, celle choisie fut la parcelle de Choudens de 4'000 m2 avec son bâtiment pour un prix au m2 de CHF 3.25. Ce n’est qu’en 1932/1934 que l’école y fut réellement aménagée.

Ces vingt dernières années, l’association a dû faire face à de nombreuses tâches afin d’essayer de maîtriser le développement, souvent chaotique, de la région et défendre la qualité de vie de ses habitants.

Nous pensons notamment à la sécurisation des axes routiers, au développement du site Battelle, à l’action, couronnée de succès au Tribunal fédéral, contre l’implantation de quatre bâtiments pour 200 requérants d’asile au chemin Vert. En 2009, le chemin Sur-Rang a enfin été aménagé avec trottoir et mobilier urbain et le recours contre la CIA a permis de trouver un accord pour une densification de la végétation le long du chemin de Pinchat.

Sur un plan plus artistique, l’AIP a été la cheville ouvrière de la souscription et de la réalisation du bas-relief à l’effigie de Jean PIAGET, notre illustre habitant. Comme psychologue et épistémologue, ce grand savant est encensé dans le monde entier pour ses recherches sur l’intelligence et les stades de développement de l’enfant. Peu reconnu dans son pays, comme c’est souvent le cas, nous tenions à réaliser cette sculpture à l’occasion de son 100ème anniversaire. Elle figure en bonne place sur le mur de l’école enfantine de Pinchat, à deux pas de chez lui.

L’association attache beaucoup d’importance à la convivialité entre ses habitants et organise plusieurs manifestations permettant de se rencontrer entre voisins et ainsi de mieux se connaître. Il y a la manifestation « phare » qu’est la grillade du mois de juin à l’école de Pinchat, mais également, à intervalle régulier, l’aubade de la fanfare de Veyrier, l’Echo du Salève, à travers les chemins de Pinchat.

Depuis une vingtaine d’années également, notre journal, le « Pinch’actuel », sert de trait d’union et de véhicule d’information auprès de tous les habitants soit environ 900 ménages. Tous les quatre ans, un « spécial élection » permet de présenter et soutenir efficacement, toutes tendances politiques confondues, nos candidats aux élections municipales afin qu’ils soient le plus nombreux possible à défendre les intérêts de Pinchat là où les décisions se prennent.

L’implantation géographique de l’association est particulière en ce sens que l’activité concerne aussi bien les communes de Veyrier que de Carouge puisque la région s’étend du Rondeau à l’école de Pinchat et du cycle de Carouge à la Drize.

 

Association du quartier Veyrier-Rasses-Marais

Cette association, initialement appelée Association du quartier des Rasses, Marais, chemin des Bois, Reposoir, a été fondée en 1971. Elle répondait à un besoin des habitants de défendre leurs intérêts généraux et de participer activement à un développement harmonieux de leur quartier. Elle s’est illustrée par une contribution positive à la réalisation du chemin des Rasses et par une opposition marquée au projet de la route de desserte interquartiers qui a conduite à une votation référendaire en octobre 1988.

L’association a été dissoute en 2006, puis recréée l’année suivante sous son nom actuel. Son but principal reste la défense des intérêts de ce quartier et de ses habitants en matière d’urbanisme et de sécurité.